Connaissez-vous la Citadelle de Blaye, inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO ?

Château Morange Blaye côtes de Bordeaux

De 1685 à 1689 – Architecte : Vauban

Ce vaste complexe militaire couvre 38 hectares. Il est l’élément clé du « verrou de l’estuaire ». On peut y apercevoir Fort Pâté (tour fortifiée, élevée sur un ilot, au milieu du fleuve, dont les feux se croisant avec ceux du Fort Médoc et de la citadelle, interceptent le passage de la Gironde) et Fort Médoc (construit sur la rive gauche de la Gironde).

En 1832, la Duchesse de Berry, arrêtée dans la Vendée, fut transférée à Blaye, et enfermée dans la citadelle, sous la garde du général Bugeau. Elle y accoucha d’une fille, en n’en sortit qu’en 1833, pour être reconduite en Sicile.

Les principaux lieux de la Citadelle de Blaye:

LE COUVENT DES MINIMES Début du XVIIème siècle – Rue des minimes – Citadelle . Le couvent, qui comporte une église, un cloître, des bâtiments conventuels et un jardin, est ordonnancé de façon traditionnelle. Il est consacré solennellement en 1611 par le cardinal François de Sourdis, archevêque de Bordeaux.

LES CASERNES 1618 . Vers 1675, après le déplacement de la population civile à l’extérieur des fortifications, la plupart des habitats médiévaux sont détruits puis remplacés par des corps de casernes modulaires à niveau unique.

LA PORTE DAUPHINE 1689. Malgré le souci des autorités de ne pas effrayer la population expropriée dans les faubourgs, elle dispose d’un système de défense. L’accès en forme de baïonnette permet d’éviter que la porte soit exposée à tirs en enfilade.

LA PORTE DE LIVERNEUF XIIème siècle. Au Moyen Age, la Porte de Liverneuf est aménagée dans le rempart qui sépare la ville haute de Blaye de l’esplanade. Protégée par un pont levis et une herse, cette porte ogivale est surmontée d’une tour barlongue dont le premier étage est traversé par le chemin de ronde qui court sur le rempart. Au XVIIème, elle a été élargie par l’adjonction de bâtiments; les différences d’appareillage permettent de distinguer l’ancienne tour de ces rajouts. Aux XVIIème et XVIIIème siècles, le poste a servi de logement aux officiers;

ÉCHAUGUETTE 1689. L’échauguette du bastion des Pères était la dernière de la Citadelle avant la reconstruction en 1998 d’une autre échauguette faite sur le même modèle. Sorte de guérite construite au saillant du bastion, elle est composée d’un corps circulaire reposant sur un cul de lampe. En cas de siège, les échauguettes étaient démontées mais leur disparition est surtout due à leur fragilité. Construite pour servir de poste avancé, elle abritait une sentinelle qui assurait une surveillance vers le fleuve, le port et la ville. Se désolidarisant du saillant et menaçant de tomber, cette échauguette a été entièrement démontée, puis remise en place en 1995 et surmontée d’une fleur de lis. L’échauguette a donné son nom au vignoble du bastion des Pères, le « Clos de l’Échauguette ».

Les incontournables lors de votre visite de la Citadelle de Blaye :

Dégustation des vins de l’appellation Blaye Côtes de Bordeaux à la Maison du Vin de Blaye.

Visite du Clos de l’Echauguette, micro parcelle nichée au cœur de la Citadelle de Blaye en appellation Blaye de Côtes de Bordeaux.

Une bonne adresse au restaurant de la Citadelle.

Photos: Emilie T

Un commentaire sur « Connaissez-vous la Citadelle de Blaye, inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO ? »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s